Inauguration de l’exposition « De la vie des Poilus » à Salelles-du-Bosc

Le samedi 11 mai, Jean-François Eliaou s’est rendu sur la commune de Salelles du Bosc afin d’inaugurer l’exposition géante « de la vie des Poilus ».

La Première Guerre mondiale est le conflit qui pèse encore le plus dans notre mémoire collective et ceci plus de 100 ans après son début. Ce conflit a marqué la littérature, le cinéma et l’art en général ; c’est celui qui a touché le plus de familles et qui rassemble encore aujourd’hui le plus de souvenirs personnels.

Au total, 70 millions de soldats mobilisés dont 10 millions de morts auquel il faut ajouter des millions de victimes directes ou indirectes parmi les populations civiles. Dans ce bilan accablant, la France a payé un très lourd tribut avec plusieurs millions de morts, de blessés et d’invalides.

Pourtant, la cruauté de ce constat ne saurait faire abstraction de la vaillance de tous ceux qui ont combattu, des sacrifices qu’ils ont consentis, des souffrances qu’ils ont surpassées pour se débarrasser à jamais du fléau de la guerre. Frères d’armes unis au front, ce sont eux qui ont gagné.  

Aujourd’hui, ce sont les photos, les objets, les archives qui permettent de reconstituer, chacun à son échelle, le récit de la désolation. L’exposition « de la vie des Poilus » nous rappelle que les victimes de la Grande Guerre ne sont pas simplement des poilus anonymes mais des hommes avec un visage, un nom, une famille et une histoire propre.

Jean-François Eliaou remercie Daniel Guibal, Maire de la commune du Bosc, Jean-Pierre Martinez et les membres du comité lodévois du Souvenir Français dont il est Président, les six autres comités de la région et l’ensemble des personnes présentes pour cette journée.

Ce fut également un grand honneur pour lui de pouvoir rencontrer Lucien FESTOR, né en 1921 et membre actif de la Fondation de la France Libre.