Ségur de la Santé : les annonces du Gouvernement

Ségur de la Santé : les annonces du gouvernement Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a conclu, mardi 21 juillet, le Ségur de la santé, lancé le 25 mai dernier sous l’impulsion du Président de la République. Le ministre a annoncé avoir retenu 33 orientations, pour la plupart issues de la concertation et des recommandations du rapport de Nicole Notat, dont les conclusions traduisent une concertation intense avec l’ensemble des acteurs et des orientations fortes pour notre système de santé. Quelques chiffres
  • Plus de 100 réunions d’échanges et de concertations au ministère en 50 jours.
  • Plus de 118 000 réponses de professionnels de santé à la consultation en ligne.
  • Plus de 200 réunions organisées dans le cadre des retours d’expériences territoriaux.
  • Plus de 40h de négociations pour aboutir à des accords.
Écouter les soignants et apporter des réponses concrètes à leurs attentes.
  • Un effort sans précédent de 8,2 milliards d’euros par an a été décidé pour revaloriser les rémunérations de soignants.
  • Le 13 juillet, à Matignon, en présence du Premier ministre, les accords de la santé ont été signés, apportant aux soignants, dans les hôpitaux, dans les EHPAD, dans les cliniques, des revalorisations très significatives.
Accélérer dans tous les domaines de la transformation de notre système de santé Le Ségur doit être un accélérateur, qui a vocation à engager rapidement les transformations dont notre système de santé a besoin. Cette accélération se fera dans la prolongation de la loi « Ma Santé 2022 », qui a été votée il y a un an. 1/ Répondre aux besoins en personnels et en lits Les accords signés sur les salaires et les carrières des médecins à l’hôpital public répondent au besoin d’attractivité des métiers. Faciliter l’ouverture ou la réouverture de lits en fonction des besoins : pour cela, le Gouvernement va dégager, …
Lire La Suite

Covid-19 : Port du masque obligatoire

Covid-19 : Port du masque obligatoire Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics clos à partir. Le respect des gestes barrières et le masque obligatoire sont primordiaux dans la lutte contre la propagation du virus. Ci-dessous les lieux concernés par l’obligation : …
Lire La Suite

COVID-19 : pour un contrôle plus strict et systématique des passagers hors UE

Avec plusieurs de ses collègues de la République en Marche, Jean-François ELIAOU a demandé au Premier ministre Jean CASTEX la mise en place d’un processus de contrôle strict et systématique des passagers en provenance de pays hors de l’Union européenne, et faisant face à un certain seul épidémique. Sa lettre est disponible ici : …
Lire La Suite

Réunion du groupe de travail en charge de la préparation de la proposition de loi relative à la santé au travail

Réunion du groupe de travail en charge de la préparation de la proposition de loi relative à la santé au travail. Plusieurs députés, dont Jean-François ELIAOU, organise des auditions dans le cadre du groupe de travail chargé de la préparation d’une proposition de loi relative à la santé au travail. Dans le cadre de ces travaux, ils ont auditionné l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des maladies professionnelles et des accidents du travail (INRS), l’Union des entreprises de proximité (U2P), Presance et le syndicat national des professionnels de la santé au travail …
Lire La Suite

Titre V du projet de loi relatif à la bioéthique : adoption des amendements du rapporteur Eliaou

Titre V du projet de loi relatif à la bioéthique : adoption des amendements du rapporteur Eliaou Jean-François ELIAOU, député de l’Hérault, est rapporteur pour le Titre V du projet de loi relatif à la bioéthique, et à ce titre, il a déposé des amendements au texte sorti en première lecture du Sénat. L’article 19 précise les modalités du diagnostic prénatal, et permet à la femme enceinte de choisir si elle souhaite communiquer ou non les informations relatives à ce dernier à l’autre membre du couple. Il encadre également la communication à la femme enceinte, et le cas échéant à l’autre membre du couple, des caractéristiques génétiques fœtales. Il prévoit enfin un mécanisme d’information du tiers donneur en cas de diagnostic d’une anomalie génétique pouvant être responsable d’une affection grave justifiant de mesures de prévention. L’article 19 bis A a été rétabli par un amendement du député ELIAOU afin, non pas d’abroger le DPI-HLA, mais de supprimer la condition du CSP qui interdit au couple de recourir à une nouvelle stimulation ovarienne dès lors qu’il dispose d’embryons « sains ». L’article 19 bis a été réécrite afin de prévoir, à titre expérimental et pour une durée de 3 ans, d’étendre le champ du diagnostic préimplantatoire (DPI) à la numération des autosomes, c’est-à-dire des chromosomes, à l’exclusion des chromosomes sexuels, contre l’avis du rapporteur ELIAOU. L’article 20 apporte des précisions sur les modalités de l’interruption de grossesse pour motif médical (IMG), en précisant la composition de l’équipe pluridisciplinaire chargée d’examiner la demande, et 20 encadre la pratique de l’interruption volontaire partielle en cas de grossesse multiple mettant en péril la santé de la femme, des embryons ou des fœtus. Il supprime également le délai de réflexion d’une semaine pour les femmes ayant recours à une IMG. Des précisions ont été ajouté …
Lire La Suite

Article 12 PJL Bioéthique : Adoption de l’amendement de JF ELIAOU rétablissant l’article supprimé par le Sénat

Article 12 PJL Bioéthique : Adoption de l’amendement de JF ELIAOU rétablissant l’article supprimé par le Sénat Jean-François ELIAOU, rapporteur du projet de loi de bioéthique, a déposé un amendement rétablissant l’article 12 du projet de loi de bioéthique, supprimé en première lecture par le Sénat. Cet article permet d’encadrer le recours aux techniques d’enregistrement et d’imagerie de l’activité cérébrale
Lire La Suite

Note sur les variations du développement génital

Note sur les variations du développement génital Le député présente sa note relative aux variations du développement génital Jean-François ELIAOU, député de l’Hérault, se félicite de l’adoption par l’OPECST de sa note portant sur les variations du développement génital. Dans le cadre de ses fonctions de rapporteur du projet de loi relatif à la bioéthique, Jean-François ELIAOU a mené des auditions pendant plusieurs semaines sur le sujet des personnes présentant des variations du développement génital, aussi appelé intersexes. Lors de ces échanges, il a pu rencontrer des professionnels de santé de différents hôpitaux qui lui ont rapporté une vue d’ensemble sur les prises en charge et les soins administrés par le corps médical. Le député a également discuté avec des représentants de plusieurs associations qui ont fait part de leurs expériences, ainsi que des difficultés rencontrées, notamment sur le plan clinique. Le député espère que ce travail permettra d’apporter plus de clarté lors des débats à venir dans le cadre de l’article 21 bis du projet de loi relatif à la bioéthique, examiné en seconde lecture à l’Assemblée nationale à partir du 6 juillet 2020, et que les recommandations qu’il présente permettront d’aboutir à des mesures concrètes qui amélioreront le quotidien de ces personnes. La note de Jean-François ELIAOU est accessible ici : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/ots/l15b3134_rapport-information
Lire La Suite

Déconfinement – Phase 2

Déconfinement – Phase 2 Ce jeudi 28 mai 2020, le Premier ministre Edouard Philippe a présenté, en présence des ministres de la Santé et de l’Education nationale, Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer, la deuxième phase du déconfinement. Le 7 mai dernier, la première phase du plan de déconfinement avait été présenté avec prudence et méthode pour 3 semaines, jusqu’au 1er juin. Les résultats sont bons sur la plan sanitaire. Le bilan Pour suivre l’évolution du Covid, il y avait deux zones : rouges et vertes selon la circulation du virus, la disponibilité des lits de réanimation et la capacité de tests : quatre régions étaient rouges. Aujourd’hui, toutes sont au vert sauf deux départements : le Val d’Oise et la Mayotte.
Cela ne veut pas dire que le virus ne circule que dans ces deux départements : il est présent sur tout le territoire mais sa vitesse de propagation est sous contrôle.
Les résultats sont le fruit du travail des soignants, des élus locaux, des préfets, des équipes d’ARS et de l’Assurance maladie, c’est le fruit de leur travail et de la rigueur du peuple français. Le Premier ministre a toutefois appelé à rester prudents pour trois raisons : 1⃣ Le virus continue à circuler : les cluster qui sont des risques de contamination sont rapidement détectés ;
2⃣ L’hôpital reste sous tension : le chiffre de personnes en réanimation reste à moins de 2000 personnes, ce qui reste 30% de plus qu’à la normale ;
3⃣Nnous connaissons mieux le virus et nous savons qu’il est est virulent notamment en milieu fermé, dans les rassemblements mais aussi qu’il touche les personnes précaires et vulnérables. Tous les départements vont bénéficier de mesures fortes de déconfinement avec une vigilance toute particulière pour l’Ile de France , Guyane et Mayotte où le déconfinement sera …
Lire La Suite

Plan pour la culture : les premières mesures

À l’occasion d’un temps d’échanges avec les représentants du secteur culturel, le Président de la République a annoncé les grandes lignes qui composeront le plan pour la culture. S’agissant la situation particulière des intermittents du spectacle, dont le statut repose sur le nombre d’heures effectuées sur l’année, leurs droits sont prolongés jusqu’à fin août 2021. 100 000 personnes sont affiliées à ce régime. Emmanuel Macron a par ailleurs précisé vouloir renouveler l’accès à la culture et à l’art, notamment en impliquant les artistes auprès des enfants en période scolaire et de vacances. Le centre national de la musique est doté de 50 millions € supplémentaires et un fonds complémentaire viendra soutenir les festivals. Il pourra être abondé par les collectivités territoriales. Pour le secteur audiovisuel, un fonds d’indemnisation temporaire pour les tournages de séries et de films qui ne peuvent se tenir sera créé. Dès le 11 mai, les médiathèques, bibliothèques, librairies, galeries d’art et petits musées pourront rouvrir. Concernant les cinémas, une décision sera prise à la fin du mois de mai. Les salles de spectacle pourront être réinvesties par leurs acteurs, notamment pour répéter ou encore préparer des captations. Leur situation sera également réexaminée fin mai. Un grand programme de commandes publiques sera également lancé, en mettant l’accent sur les métiers d’art, les spectacles vivants, la littérature, les arts plastiques avec un soutien particulier aux créateurs de moins de 30 ans …
Lire La Suite

Déconfinement : mesures spécifiques pour les personnes en situation de handicap

Dans la continuité des premières mesures annoncées par le Secrétariat d’État, de nouvelles dispositions viennent renforcer le plan de déconfinement, avec comme priorité de répondre de la manière la plus adaptée et la plus complète possible aux besoins d’accompagnement des personnes en situation de handicap et de leurs proches aidants. Adapter les réponses aux spécificités des handicaps Les déplacements à plus de 100 km sont autorisés pour le répit ou l’accompagnement des personnes handicapées, sous réserve de remplir la déclaration de déplacement et de cocher la mention correspondante. Cela va permettre de soulager les aidants, ainsi que de faciliter par exemple la reprise des soins ou des consultations nécessaires qui sont situés loin de chez les personnes concernées. Les parents dont les proches sont en Belgique pourront également aller leur rendre visite. La dérogation au port du masque est possible, dans les cas où celui-ci est obligatoire, comme par exemple dans les transports, pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable. Il sera néanmoins nécessaire pour les personnes de se munir d’un certificat médical justifiant de cette impossibilité. La personne handicapée sera également tenue de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port si possible d’une visière, respect des distances physiques). Des communications accessibles sont mises à disposition des personnes, en particulier en FALC, avec une rubrique dédiée sur www.handicap.gouv.fr. Compléter les dispositifs d’accompagnement Organisation de la scolarisation Les élèves en situation de handicap, prioritaires, peuvent retourner à l’école quel que soit leur niveau. Afin de limiter au maximum le brassage entre élèves, le respect de la doctrine sanitaire implique que les élèves des unités d’enseignement (UE) et des unités localisées d’inclusion scolaire (ULIS) soient scolarisés soit dans leur classe de regroupement soit dans leur classe de référence. Les allers-retours entre ces classes ne sont autorisés qu’au cas par cas, …
Lire La Suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification ou de désabonnement en faisant la demande par e-mail