Activités de la semaine

Retour sur les activités de la semaine du 3 décembre de Jean-François ELIAOU :

Semaine du 3 au 7 décembre :

  • Lundi 3 décembre

[Rencontre] Gilets jaunes de Ganges.

[Rencontre] M. Ludec au Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier.

[Réunion] Association des chasseurs à Salelles-du-Bosc.

  • Mardi 4 décembre

[Rencontre] EHPAD La Rouvière à Soubes.

[Rencontre] Gilets jaunes de Gignac.

[Rencontre] M. Ricordeau de l’Agence Régionale de Santé.

  • Mercredi 5 décembre

[Déjeuner] Ordre des Médecins sur l’organisation dans les territoires.

[Hémicycle] Déclaration du Gouvernement et débat sur la fiscalité écologique.

  • Jeudi 6 décembre

[OPECST] Réunion avec le conseil scientifique pour discuter sur les travaux de l’Office.

[Rencontre] Société My Heritage, dans le cadre de ses travaux sur la révision de la loi de bioéthique.

[Hémicycle] Intervention en discussion générale sur la proposition de résolution du groupe UDI-Agir-Indépendants pour des fonds de recherche oncologique pédiatrique.

  • Vendredi 7 décembre

[Bioéthique] Intervention lors de l’assemblée générale de l’Association nationale des notaires retraités sur les questions bioéthiques.

 

Vous pouvez également retrouver ses activités ici.

Visite de l’EHPAD de la Rouvière à Soubès

Visite de l’EHPAD de la Rouvière à Soubès

Ce mardi 4 décembre, Jean-François Eliaou a rendu visite au personnel et au directeur, Monsieur Lucas, de l’EHPAD de la Rouvière à Soubès aux côtés de José Pozo, maire de la ville et Président du Sivom.

Au programme :

  • Echanges avec le personnel sur les difficultés dues au manque de temps pour prodiguer des soins de qualité aux résidents
  • Rencontre avec les résidents
  • Visite de l’unité spéciale Alzheimer ouverte récemment

Les EHPAD restent l’une des réponses au défis de la prise en charge du grand âge. C’est par ces moments d’échanges que nous réussirons à améliorer cette réponse pour une meilleure prise en charge des résidents et de la perte d’autonomie des personnes âgées.

Rencontre chasseurs et viticulteurs : quelles solutions pour la sur population du sanglier ?

Rencontre chasseurs et viticulteurs : quelles solutions pour la sur population du sanglier ?

Ce lundi, Jean-François Eliaou était au Bosc pour rencontrer chasseurs et viticulteurs du territoire.

Cette rencontre s’inscrit dans une volonté d’écoute mutuelle des vignerons, des viticulteurs et des chasseurs sur le problème de l’augmentation du nombre de sanglier depuis ces dernières années. Jean-François Eliaou a ainsi fait part de sa volonté de réguler ce problème en amorçant la réflexion par un moment de dialogue entre représentants des chasseurs et des viticulteurs.

En effet, Jean-Pierre Gaillard, Président de la Fédération Départementale de la chasse, Eric Ajorque, Président de l’AOC Terrasses du Larzac, et les élus de la Chambre de l’Agriculture étaient présents pour évoquer les différentes pratiques déployées par la Fédération de la Chasse de l’Hérault dans le but de contenir la prolifération des sangliers.

Lors de cette réunion, il a été soulevé l’importance de la prévention dans l’Hérault pour assurer une meilleure efficacité sur la régulation de la population de sangliers.

D’autres pistes plus concrètes ont également été envisagées et doivent être étudiées : la possibilité de mettre en place des cages piégées et/ou d’organiser de tirs courant mail/avril.

C’est par le dialogue et l’échange autour de solutions que le problème doit être appréhendé.

 

Rencontre avec la Safer Ocitannie : comment résister à la pression foncière ?

Rencontre avec la Safer Ocitannie : comment résister à la pression foncière

C’est un fait connu : la pression foncière sur l’Hérault, et notamment le littoral, ne cesse de monter. Le littoral est saturé et le monde agricole craint pour ses exploitations.

C’est dans ce cadre que Jean-François Eliaou a rencontré, ce mardi midi,  Monsieur Granier, Président de la Safer Occitanie, ainsi que les membres du Conseil d’Administration. La Safer a un rôle important à jouer dans la préservation des terres agricoles et des cultures marines !

Des progrès ont été fait en matière de cabanisation illégale dans l’Hérault. En effet, plus de 44 communes sont signataires de la Charte départementale de lutte contre la cabanisation, dont 19 nouvelles cette année.

Cependant, il reste encore du travail ! Ensemble, continuons à chercher des solutions pour préserver ces exploitations agricole si chères à notre territoire.

Réunion avec les maires de la 4ème circonscription de l’Hérault

Réunion avec les maires de la 4ème circonscription de l’Hérault

 

 

Jean-François ELIAOU, député de l’Hérault, a été très honoré d’accueillir les maires de la 4ème circonscription à Paris, dans le cadre de leur déplacement pour le 101e Congrès des maires. Ce rendez-vous convivial que le député a souhaité instaurer pour une deuxième année consécutive a permis de discuter de manière informelle avec les élus.

Cette réunion a été l’occasion d’échanger sur les problématiques des communes de la circonscription, les soucis rencontrés par les administrés mais également d’évoquer les revendications des Français. Le député a rappelé son engagement auprès des maires et exprimé la promesse de la poursuite de son travail sur l’agriculture, l’irrigation, la viticulture, ainsi que la question du loup.

 

Lancement d’une consultation pour recenser les difficultés des PME avec les plateformes de vente en ligne

Lancement d’une consultation pour recenser les difficultés des PME avec les plateformes de vente en ligne

Le secrétaire d’Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, lance une grande consultation auprès des PME françaises pour mieux comprendre leurs réelles difficultés face aux géants d’internet. Pour le gouvernement, le but de cette démarche est d’aller à la rencontre du terrain et de ses réalités.

 » Le France n’est pas un far-west numérique. Par la médiation, je demande aux plateformes de bâtir des relations de confiance avec le tissu des PME françaises », déclarait le Ministre.

Vous trouverez le lien du formulaire électronique ci-dessous :

www.demarches-simplifiees.fr/commencer/consultation-plateformes

Cérémonie du 11 novembre : le centenaire à Saint-Clément-de-Rivière

Cérémonie du 11 novembre : le centenaire à Saint-Clément-de-Rivière

Pour célébrer le centenaire de l’armistice de la Grande guerre, Jean-François Eliaou était à Saint-Clément-de-Rivière au côté du maire, Laurence Cristol,  et de Marcel Tardieu, élu de la commune et descendant de combattants Saint-Clémentois morts pour la France.

La cérémonie a débuté au son des cloches de l’église avant que le clairon de l’armistice ne retentisse comme il y a 100 ans pour annoncer le « cessez-le-feu ».

S’en est suivie une allocution touchante de Marcel Tardieu accompagné de son cousin dont la famille a tant été éprouvée par ce conflit comme en témoignent les noms inscrits sur le monument aux morts de la commune. Ces morts nous ne les oublions pas, et cette date nous permet de nous souvenir de ceux qui ont sacrifié leur vie pour la paix. Nous avons le devoir de transmettre leur héritage à nos jeunes générations qui font l’avenir de la France.

Et ces jeunes étaient présents à Sant-Clément-de-Rivière pour commémorer le centenaire de l’armistice. Accompagnés de leurs parents, proviseur, principale et directeur d’école, ils témoignent de l’importance du souvenir et de la transmission.

Jean-François Eliaou a été honoré de s’exprimer à cette occasion, et de rendre hommage à tous ceux qui ont participé à la victoire de la France en 1918  :

« La France est forte, et même dans ces périodes troubles et dramatiques, elle reste debout, grâce entre autres, à ses institutions. Je rappellerai que lors de la grande guerre, le parlement continua de légiférer et de contrôler l’action du gouvernement. Certains parlementaires continuent de siéger pendant leur permission alors qu’ils combattent. […] Foch signera l’armistice le 11 novembre à 5h à Rethondes et Clémenceau à 16h déclarera à l’Assemblée nationale « Mon devoir est accompli. Honneur à nos grands morts qui ont fait la victoire »  » (extrait du discours de Jean-François Eliaou)

Laurence Cristol, maire de Saint-Clément-de-Rivière à également pris la parole avant d’énoncer les noms des trois soldats morts pour la France en 2018. Car aujourd’hui encore, des hommes et des femmes se mettent au service de la France, parfois au péril de leur vie. Eux aussi, nous ne les oublions pas.

Table ronde de la sécurité : Jean-François Eliaou et ses collègues députés à l’écoute des policiers

Table ronde de la sécurité : Jean-François Eliaou et ses collègues députés à l’écoute des policiers

 

Ce lundi 5 novembre, la branche héraultaise du syndicat Alliance police nationale organisait une table ronde sur le thème de la sécurité à Marsillargues.

Jean-François ELIAOU et ses collègues députés de l’Hérault étaient invités à écouter ces policiers que l’on retrouve quotidiennement sur le terrain.

Se sont alors exprimés tour à tour les représentants des différents services de la police nationale présents autour de la table :

  • Les services généraux, ceux qui sont mobilisés quand vous composez le 17,
  • La brigade anticriminalité (BAC),
  • La brigade de chemin de fer (présents sur tout le réseau ferroviaire),
  • La police aux frontières,
  • Des agents de la police judiciaire, notamment chargés d’enquêter.

Chacun a ainsi pu décrire aux élus présents leurs conditions quotidiennes de travail et soulever les problématiques propres à chaque service. Cependant, tous les services de la police nationale s’accordent pour demander plus de moyens humains et matériels, ainsi qu’un allègement des procédures judiciaires.

En tant que commissaire aux lois, Jean-François ELIAOU se sent particulièrement concerné par ces problématiques, d’autant plus que le projet de loi justice (projet de loi ordinaire de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice et projet de loi organique relatif au renforcement de l’organisation des juridictions)  est actuellement en examen en commission à l’Assemblée nationale, et sera en suite présenté en séance publique.

En effet, l’un des objectif de ce projet de loi est de simplifier la procédure pénale pour rendre la Justice plus accessible aux victimes, pour simplifier le travail des acteurs et pour apporter une réponse plus efficace aux délits du quotidien.

Jean-François ELIAOU saisit l’importance de ces enjeux car il est primordial que nos policiers se sentent bien dans leur travail afin de pouvoir l’exercer pleinement et d’assurer efficacement la protection des citoyens au quotidien.

Rencontre avec les équipes du SDIS 34

Rencontre avec les équipes du SDIS 34

 

Jean-François ELIAOU a rencontré le Général Florès entouré de ses équipes lors de sa visite du SDIS 34 ce lundi 5 novembre.

Classé parmi les 10 premiers SDIS de France, le SDIS 34 compte près de 250 salariés à Vailhauquès. Equipé d’un matériel de communication et de salles de traitement de dernière génération, il peut faire face aux situations de crise très rapidement et aux 80 000 interventions annuelles.

La rencontre a débuté par une réunion avec les responsables des pompiers en charge des secteurs de la 4ème circonscription de l’Hérault.

Le statut de pompier volontaire a été largement évoqué. En effet, dès le mois d’août, Jean-François ELIAOU avait interpellé le Ministre de l’Intérieur sur ce statut qui pourrait être remis en cause à la suite d’une décision de la cour de justice européenne sur la directive du temps de travail. L’organisation du fonctionnement des SDIS et tout particulièrement des casernes rurales repose sur le volontariat des sapeurs-pompiers. Les volontaires représentent 79 % des sapeurs-pompiers au niveau national et 71 % sur les interventions dans l’Hérault. La préservation de ce modèle original garantit la pérennité des secours en France. 

Par ailleurs, le Député a profité de cet échange pour évoquer la couverture médicale dans la vallée de l’Hérault et sur le Lodévois-Larzac.

Enfin le rendez-vous s’est achevée par la visite des locaux et une rencontre avec les agents opérationnels.

 

Exonération de la taxe défriche

exonération de la taxe défriche

 

A la suite de nombreuses discussions avec les viticulteurs et agriculteurs de sa circonscription, Jean-François ELIAOU a déposé un amendement dans le cadre du projet de loi de finances de 2019 qui vise d’une part à créer une compensation nouvelle au défrichement par la plantation de haies vives, et d’autre part à exonérer les agriculteurs de l’indemnité compensatoire. Il a retiré son amendement pour soutenir celui de M. Joël GIRAUD, rapporteur du projet de loi de finances de 2019.

Cet amendement exonère les agriculteurs de l’indemnité compensatoire lors de la création ou de la reprise d’une exploitation. A la demande de M. ELIAOU, le rapporteur a sous-amendé en séance publique afin d’ajouter l’extension d’une exploitation comme condition d’exonération du paiement de l’indemnité.

Abonnez-vous à notre newsletter