Journées Européennes du Patrimoine à Gignac

Journées Européennes du Patrimoine à Gignac

Pour les Journées Européennes du Patrimoine, Jean-François Eliaou était à Gignac, l’occasion de redécouvrir la ville autrement …

Parti à la découverte du patrimoine viticole, Jean-François Eliaou a pu participer à une visite guidée du centre-ville retraçant l’histoire de ces viticulteurs gignacais.

Les Journées du patrimoine sont toujours l’occasion de s’arrêter sur ces trésors devant lesquels nous passons tous les jours mais nous ne voyons pas. C’est le cas d’une jolie maison vigneronne, témoin de cette page de l’Histoire du Cœur d’Hérault, située sur l’Esplanade de la ville. Esplanade qui a d’ailleurs bien changée au fil des années. Il est toujours plaisant de voir à quoi ressemblaient nos villes il y a un siècle.

La visite s’est ensuite poursuivie dans une cave particulière ancienne et encore en activité. Jean-François Eliaou et toutes les personnes suivant cette visite on pu échanger avec le vigneron sur le processus de vinification.

Fort d’un patrimoine viticole riche, la ville de Gignac et l’un de ces lieux chargés d’histoire que l’on ne soupçonne pas forcément.

Merci à toute l’équipe de bénévoles de nous avoir fait partagé un bout de cette histoire !

Permanence parlementaire à Combaillaux

Permanence parlementaire à Combaillaux

Jean-François Eliaou tiendra une permanence parlementaire vendredi 21 septembre de 14h30 à 17h30 à Combaillaux.

L’occasion de vous rencontrer et d’échanger directement sur des sujets qui vous concernent.

Uniquement sur RDV : contact@jeanfrancoiseliaou.fr & 04 67 02 68 10

Ouverture du Festival d’Arts et d’Agapes à Poussan

Ouverture du Festival d’Arts et d’Agapes à Poussan

Ce samedi 8 septembre, Jean-François Eliaou a eu le plaisir d’assister à la journée d’ouverture du festival d’Arts et d’Agapes organisé par le service culturel de la Ville de Poussan et l’association EscapadeS.

Pour cette troisième édition, avec un programme riche et imaginatif, l’évènement a su trouver son public.

Festival culturel, artistique et gastronomique, le festival d’Arts et d’Agapes participe à l’enrichissement culturel et artistique de notre territoire.

Bravo et merci aux organisateurs !

Jean-François Eliaou à la rencontre des professionnels de la viticulture à Claret

Jean-François Eliaou à la rencontre des professionnels de la viticulture à Claret

Ce vendredi 7 septembre, Jean-François Eliaou a eu le plaisir de visiter la cave de Claret regroupant Assas, Saint-Gély-du-Fesc et Baillargues, et étant spécialisée dans le conditionnement du vin. Cette visite a été l’occasion d’échanger sur la production en cours aux côtés de Thomas Bondu, directeur de la cave, d’André Cot, maire de Claret, et de Monsieur Brissac, viticulteur de la commune.

Différents sujets d’actualité ont été abordés tels que la question de l’arrêt du glyphosate pour lequel une réflexion doit être engagée rapidement avec des alternatives acceptables en terme de coût. La thématique de la concurrence avec des productions européennes et internationales a également été évoquée, ainsi que la nécessité de l’adaptation au changement climatique notamment avec une approche expérimentale de culture de cépages resistants actuellement développés par l’INRA.

La transmission des exploitations a été discutée. En effet, avec une moyenne d’âge des exploitants adhérents à la cave de Claret de 58 ans et un prix à l’hectare de 60 à 80 milles euros sur le foncier du Pic-Saint-Loup, la reprise par des jeunes viticulteurs est très difficile.

En marge de cette rencontre, la question de la prolifération des sangliers et des dégâts occasionnés a été mise sur la table s’agissant d’un enjeux fort pour les viticulteurs de notre territoire.

Cette rencontre s’inscrit dans la continuité de celle de juillet. Jean-François Eliaou avait, en effet, rencontrer les viticulteurs du cœur d’Hérault pour évoquer la crise du mildiou et visiter la cave du Pouget.

Cette rencontre a pu se poursuivre sur le terrain. En effet Monsieur Charles, vigneron, a eu la gentillesse de recevoir Jean-François Eliaou dans ses vignes. Etant en pleine vendange, Jean-François Eliaou a pu assister à cette étape cruciale avant de poursuivre sa journée sur le domaine de Monsieur Brissac.

Jean-François Eliaou apprécie toujours ces rencontres de terrain lui permettant de mieux appréhender les conditions de travail des viticulteurs et vignerons auxquels il voue une attention toute particulière

.

L’équipe féminine de tambourin de Saint-Martin-de-Londres est championne d’Europe !

L’équipe féminine de tambourin de Saint-Martin-de-Londres est championne d’Europe !

L’équipe féminine de tambourin de Saint-Martin-de-Londres réalise une superbe saison et cumule les titres. Fortes de leurs titres de championnes de France et de vainqueurs de la Supercoupe, elles ont récemment conquis le titre de championnes d’Europe en Italie début juillet.

Ce mercredi 5 septembre, Jean-François Eliaou a eu l’honneur de pouvoir féliciter en personne cette équipe à l’occasion de la remise de trophée pour leur nouveau titre.

Ce moment de joie en compagnie des élus et des membres de la FFJBT (Fédération Française de Jeune de Balle au Tambourin) a été l’occasion pour Jean-François Eliaou de se rendre compte une fois de plus de la richesse de sa circonscription, terreau de talents.

Encore félicitations à cette équipe et bonne chance pour la Coupe de France à venir !

Jean-François ELIAOU se mobilise suite aux ravages de la malaïgue

Jean-François ELIAOU se mobilise suite aux ravages de la malaïgue

 

 

Ces derniers mois les conchyliculteurs de l’étang de Thau ont connu une situation dramatique.

Le réchauffement climatique, qui impacte l’ensemble des territoires et inflige une récurrence de fortes chaleurs sur le sud de la France et notamment sur le littoral héraultais, a entraîné un épisode caniculaire cet été, qui a asphyxié les étangs et bassins de bord de mer. Conjuguée à l’absence de vent pendant plus de 3 semaines, cette canicule a réchauffé significativement les eaux du bassin courant août et empêché leur oxygénation. Ce manque d’oxygène appelé « malaïgue » -phénomène connu et naturel- provoque une mortalité plus ou moins importante des coquillages d’élevage, qui ne peuvent survivre dans une eau supérieure à 27,5°.

Une mission d’expertise a été diligentée par le Préfet de l’Hérault dès le 14 août dans le cadre de la procédure de reconnaissance du sinistre. Elle a confirmé les taux importants de perte : en moyenne 52 % sur les huitres pour la zone de Marseillan et de plus de 63 % sur les moules pour la zone de Mèze-Loupian. L’évaluation des pertes s’élève au total à 2703 tonnes d’huitres pour une valeur de 4.73 millions d’euros. Pour ce qui concerne les élevages de moules les pertes sont de 100 % sur l’ensemble de l’étang. Au total 1218 tonnes ont été perdues pour une valeur de 1.22 millions d’euros.

Jean-François ELIAOU, avec plusieurs collègues parlementaires, a interpellé par courrier les ministres de la Transition écologique et de l’Intérieur, pour les informer des ravages causés par ce phénomène et pour étudier ensemble des mesures de dédommagement, pour l’immédiat. Jean-François ELIAOU a également posé une question écrite au ministre de la Transition écologique et solidaire pour connaître sa position et les soutiens à apporter à la recherche afin d’adapter l’élevage conchylicole sur le bassin de Thau aux conditions climatiques.

Jean-François ELIAOU rencontre des viticulteurs

Jean-François ELIAOU rencontre des viticulteurs et évoque la crise actuelle due à la prolifération du mildiou.

Jean-François ELIAOU, a rendu visite à des viticulteurs du centre Hérault. Interpellé par la problématique actuelle du mildiou qui attaque le vignoble, il a souhaité rencontré un vigneron qui cultive en bio et un viticulteur coopérateur en conventionnel.

Laurent BAUDOU, vigneron et propriétaire du Mas de Rouveyrolle cultive ses vignes en agriculture biologique depuis 2001. Après avoir visité la cave particulière, M. BAUDOU a emmené Jean-François ELIAOU sur les parcelles infectées par le champignon du mildiou et du rot-brun. Les parcelles ont été différemment touchées par la maladie. En effet, si les parcelles de grenache, de syrah et de cinsault ont été plus ou moins épargnées celle de merlot est à plus de 80 % touchée et ne pourra pas être récoltée.

Si l’agriculture bio est touchée, le viticulteur conventionnel l’est également. M. Joël GUIEYSSE propriétaire du Mas des Fleurs au Pouget, relève un risque de baisse de production notamment du carignan de 10 % avec des traitements beaucoup plus fréquents qu’à l’accoutumée ce qui a comme conséquence d’augmenter ses coûts de production. Certains viticulteurs font face à une crise plus importante avec des pertes pouvant dépasser les 50 % sur certaines parcelles. Bien que les viticulteurs s’engagent dans une agriculture plus raisonnée dans l’utilisation de produits phytosanitaires, force est de constater que pour enrayer le mildiou les traitements doivent être plus fréquents avec une vigilance des cépages plus accrue.

La perte de production est majeure. Depuis 2014, la profession viticole du centre Hérault n’est pas épargnée : tempête, gel et sécheresse ont fortement impacté la production des vignerons et viticulteurs. Aujourd’hui, les maladies fongiques risquent de mettre à mal certains cultivateurs déjà bien affectés par les crises antérieures. Les estimations de productions se situent à ce jour au même niveau que celles de l’année dernière, petite année de récolte en volume.

L’Hérault est une terre culturellement et économiquement viticole il est indispensable d’être vigilant aux difficultés de ce secteur, c’est pourquoi Jean-François ELIAOU a posé une question écrite au ministre de l’agriculture pour attirer son attention sur le problème du mildiou et des conséquences de  ‘l’augmentation des traitements phytosanitaires.

 

Réunion publique « Mieux comprendre la loi ELAN »

Réunion publique « MIEUX COMPRENDRE LA LOI ELAN »

Ce vendredi 20 juillet 2018 à 19 h 30 s’est tenue une réunion publique à la Communauté de communes du Grand Pic Saint Loup visant à expliquer le projet de loi « Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique ».  

Présentation de la réunion par Jean-François ELIAOU

Jean-François ELIAOU avait à cette occasion invitée Mme Christelle DUBOS, Députée de Gironde et rapporteure du projet de loi.

Mme Coralie DUBOST, MM VIGNAL et EUZET devaient également être présents à leurs côtés malheureusement l’actualité parlementaire les en a empêché.

Mme DUBOS a présenté les différentes thématiques de la loi :

  • construire plus, mieux et moins cher avec un focus sur l’adaptabilité des logements sociaux,
  • faire évoluer le logement social avec un focus sur le concours d’architecture
  • répondre aux besoins de chacun avec un focus sur la loi SRU
  • et enfin améliorer le cadre de vie
Présentation du projet de loi ELAN par Christelle DUBOS, rapporteure

Elle a terminé son propos par une présentation des points d’achoppement qui se sont faits jour à l’issue de la 1ère lecture au Sénat.

La réunion s’est poursuivie par une brève présentation du travail des ateliers qui ont nourri la réflexion des Députés et ont permis de soulever des questionnements sur le projet de loi initial.

Ensuite, les participants à la réunion ont pu poser des questions auxquelles Mme Christelle DUBOS a répondu avec objectivité et impartialité. Un échange entre la salle et les intervenants a eu lieu lors duquel les différents points de vue ont été exposés.

Particulièrement dense cette réunion s’est achevée aux alentours de 22 h.

Centre ville en mouvement à Lodève et à Gignac

Centre ville en mouvement à Lodève et à Gignac

Ce vendredi 20 juillet 2018, Jean-François ELIAOU invitait Patrick VIGNAL, Député et Président de l’association « Centre-ville en mouvement » à rencontrer les élus et responsables économiques des villes de Lodève et de Gignac.

La ville de Lodève et la Communauté de Communes Lodévois et Larzac sont engagés depuis plusieurs années pour le développement économique de Lodève, et notamment de son tissu commercial de centre ville. Outre un travail de fond sur l’attractivité du territoire afin de faire évoluer l’image de Lodève, la ville et la communauté de communes s’inscrivent dans le programme national pour la revitalisation des centres bourgs.

La journée a commencé par une réunion à la mairie de Lodève où les deux Députés étaient entourés de M. Pierre LEDUC, Maire de Lodève, Mme Gaëlle LEVEQUE, adjointe au maire et Vice-présidente de la communauté de communes Lodévois-Larzac, M. Jean-Marie SEVESTRE, Vice-Président de la CCI Hérault, M. André POUJOL, Président de la CMA Hérault, Mme Michelle FERRY, Présidente de l’office du commerce, de l’artisanat et de l’agriculture de Lodève, M. Laurent GHILAIN, Président de l’association des commerçants de Lodève était excusé.

Patrick VIGNAL a présenté l’action de l’association Centre-Ville en mouvement pour « faire de nos centres-villes et de nos centres-bourgs des lieux de référence, des lieux de préférence pour leurs habitants ». Il a été rappelé le nouveau plan action Cœur de ville déployé dans 222 communes françaises.

La matinée s’est achevée par un tour de ville. Mme Gaëlle LEVEQUE a emmené les visiteurs sur le site de la future maison de santé pluridisciplinaire qui se situera dans les locaux de l’ancienne poste, place Alsace Lorraine. Le groupe a alors investi le centre-ville et notamment la grand-rue et la place du marché où ont été présentés les futurs projets d’ouverture de commerces en centre-ville. La visite s’est terminée par la présentation du Lycée et de l’Hôpital ainsi que par la future médiathèque qui sera bientôt ouverte aux lodévois.

 

L’après-midi a été consacré à Gignac où les Députés ainsi que les élus consulaires ont rencontré Mme Joëlle SOREL et M. François COLOMBIER, Adjoints au maire de Gignac ainsi que Mme Marie-Gabrielle GRIBOUL, Présidente de l’Association des commerçants de Gignac. Après avoir présenté le programme centre-ville en mouvement les participants ont visité le centre-ville de Gignac.

Musée de Lodève : l’heure de la réouverture

Musée de Lodève : l’heure de la réouverture

Aujourd’hui, Jean-François Eliaou a pu découvrir les résultats de ces quatre années de travaux du musée de Lodève lors de son inauguration aux côtés de la ministre de la culture, Françoise Nyssen, de ses collègues députés, Patrick Vignal et Philippe Huppé, et de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

 

La journée a commencé avec une visite du musée et de toutes ses merveilles dont une sculpture de faune de Paul Dardé, élève du grand Rodin et enfant du Lodévois, ou encore une riche collection de pièces paléontologiques. Lors de cette visite, tout le monde a pu admirer la qualité du travail fournit par les personnes investies dans ce projet de restauration du musée.

A ensuite eu lieu de dévoilement de la plaque inaugurale, suivi de l’intervention des personnalités présentes. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, n’a alors pas hésité à faire part de l’ambition de la Région pour une culture « innovante et surprenante », rappelant que la « culture doit être populaire ».

S’en est suivie l’intervention de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, qui a tenu à partager sa vision de la culture en ces termes : « La culture nous enrichie. La pratique artistique et culturelle est essentielle pour les plus jeunes ». La ministre a ensuite salué la « force du territoire Lodévois Larzac, son engagement, son ambition et son audace ».

La journée s’est poursuivie avec une visite et une présentation des œuvres aux ateliers de la Savonnerie. Jean-François Eliaou, accompagnant la ministre, a pu admirer la fabrication d’un tapis par les licières des ateliers de la savonnerie.

Pour clôturer cette journée, Jean-François Eliaou a eu le plaisir d’accompagner Françoise Nyssen à la rencontre des marcheurs et des JAM de l’Hérault.

Abonnez-vous à notre newsletter