Examen de la proposition de loi relative aux MNA : intervention de Jean-François ELIAOU dans l’hémicycle

Dans le cadre de l’examen des propositions de loi du groupe parlementaire UDI, les députés ont débattu sur la proposition de loi visant à lutter contre la fraude d’identité des mineurs non accompagnés. Jean-François ELIAOU, responsable du groupe LREM et auteur d’un rapport sur les problématiques de sécurité liées à la présence des mineurs non accompagnés sur le territoire est intervenu au cours des discussions.

Compétences mobilité et EPCI : les députés LREM signe une tribune pour l’application de la loi LOM en Occitanie

Les députés occitans membres de la République en Marche ont signés, ce 5 mars, une tribune encourageant les communes et intercommunalités à prendre la compétence optionnelle d’organisation des transports du quotidien après la réception d’une lettre de la présidente de Région, Madame Carole DELGA, demandant aux élus de ne pas prendre la compétence instaurée par la loi d’orientation des mobilités (LOM).

Loi séparatisme : plusieurs amendements de Jean-François ELIAOU adoptés en commission

Début janvier 2021, la commission spéciale chargée de l’examen du projet de loi confortant les principes de la République a débuté ses travaux avec les auditions de nombreux acteurs politiques, pédagogiques, associatifs ou encore des ministres des cultes différents. Jean-François ELIAOU, secrétaire de la commission a participé activement aux travaux et a proposé plusieurs amendements.

Proposition de loi sur l’adoption : examen en séance publique

Les députés ont poursuivis l’examen de la proposition de loi relative à l’adoption en séance publique le jeudi 4 décembre.
Jean-François ELIAOU a déposé plusieurs amendements concernant l’accès aux données de santé pour les pupilles de la Nation, ainsi qu’un amendement de suppression de l’article 3 qui instaurait un âge limite pour les adoptants.

Fin de la taxe d’habitation d’ici 2022

La taxe d’habitation varie fortement selon la commune : les communes les moins dotées en activités économiques, celle abritant les habitants les plus modestes, étant souvent contraintes de pratiquer les taux les plus élevés (montant moyen pour un foyer-type : 1206 € à Amiens, 1 385 € à Marseille, 1 207 € à Saint-Denis-de-La-Réunion, 1 263 € à Montreuil contre 481 € à Paris).